Les vendeurs de rue déstabilisent les visiteurs étrangers à Saigon

Blocage leur chemin, Retenir, cramponnent à acheter des biens partout sont les problèmes des visiteurs étrangers à Hô-Chi-Minh-Ville depuis de nombreuses années.

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors
Ces dernières années, le nombre de touristes étrangers à Hô-Chi-Minh-Ville a été à la hausse. L'expérience de la culture de la rue et le changement de la ville est l'attraction pour les visiteurs étrangers.


Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors

Selon de nombreux visiteurs étrangers, en plus de la nourriture, trafic intéressant, souvenirs au Vietnam ne sont pas attrayants. En plus des vêtements, des porte-clés, les vendeurs de rue sur la rue Bui Vien, Ben Thanh, etc. offrent souvent des produits en provenance de Chine, tels que les briquets, portefeuilles, et des poches de téléphone.

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors
Dans les zones qui ont beaucoup d'étrangers, il y a un grand nombre de vendeurs.

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors
Avec leur pidgin, les vendeurs de rue sont prêts à barrer la route des touristes pour leur offrir de faux briquets Zippo, des porte-clés ou porte-monnaie…

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors
Une valeur de portefeuille chinois $2-3 est offert pour $5-10.

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors
Les vendeurs ne sont pas peur de chasser les visiteurs qui sont visiter la ville pour leur demander d'acheter quelque chose, bien qu'ils ne ont pas besoin de les.

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors
Même lorsque les visiteurs étrangers sont assis dans un restaurant, ils ne sont pas « épargnés » par les vendeurs.

Vietnam, Saigon, tourits, visitors, street vendors
Lors de la conférence en ligne sur la mise en œuvre du tourisme culturel en Janvier 10, Le Premier ministre Nguyen Thien Nhan a dit que les gouvernements locaux doivent contrôler les vendeurs de rue pour ne pas laisser les touristes déstabilisent.

Photo: VNE
Translated by Le Ha